Mon métier ? Je suis photographe de mariage.


Je m’appelle Christophe Bamberger, je vais te parler de moi, et comment j’en suis arrivé jusqu'à devenir photographe de mariage et d’en faire mon métier.


C'est le comble pour un photographe, Il y a très très peu de photo d'illustration dans cet article mais j'ai envie de te parler de mon expérience avec des mots. Bonne lecture.




Mon parcours


Je pratique la photo depuis maintenant 20ans (ça passe vite) et depuis tout ce temps j'éprouve toujours le même plaisir. J’ai commencé comme beaucoup de monde en tant qu’amateur très débutant, tout petit, j’ai toujours eu des appareils photo dans les mains. Dans ma famille, la passion de la photographie et de l’image ne générale était présent, mais en restant au stade de l’amateurisme, c’était principalement de la photo de famille.

Au fil des ans, je me suis perfectionné,


j’ai commencé sur des appareils photo argentiques puis numériques.


Avant qu’il y ait les réseaux sociaux, j’ai tenu un blog photo durant 3-4 ans afin de montrer mon travail au plus grand nombre. La dernière année, mon blog a fait plus de 70000 visiteurs. Ce sont les followers de mon blog qui m’ont poussé à devenir professionnel.

Et aujourd’hui, je les en remercie pour avoir franchi ce pas.



De la photo de rue à la photographie de mariage


"Ce jour la, j'ai découvert que je voulais devenir photographe"

Sur mon blog, je faisais énormément de photos de rue et quelques portraits. Mais passant pro il fallait que je propose des prestations à mes clients.Le monde du mariage m’a toujours attiré, ayant participé à de nombreux mariages j’ai toujours aimé la magie et l’émotion présente ce jour-là.


Quand j’avais l’âge de 16ans, mon cousin, le jour de son mariage, m’a mis son appareil photo dans les mains ( un reflex argentique). Il me dit « Christophe, je te fais confiance, on veut des photos naturelles et spontanées pour avoir de beaux souvenirs ».

J’ai bien entendu accepté la tâche non sans stress, j’avais peur de rater les moments clés du mariage ou faire des photos floues, qu’ils ne soient pas satisfaits en n’ayant pas les souvenirs qu’ils désirent. Je ne suis pas un homme à baisser les bras et j’ai relevé le défi et laisser parler mon coeur. C’était magique, une vraie révélation !

J’ai photographié la joie, les moments d’émotion, le bonheur présent. Je devenais le témoin privilégié de leurs unions.


Ce jour-là, j’ai découvert que je voulais devenir photographe.

Quand les pellicules revinrent développées, les mariées étaient très satisfaites de ma prestation et quel bonheur ! J’ai remarqué à quel point ils étaient émus, ils avaient les larmes aux yeux. J’ai réalisé et je le réalise encore aujourd’hui que pour un photographe de mariage, la plus grande récompense c’est le moment où les mariés découvrent leurs photos et que leurs yeux s’humidifient.


C’est pour moi une des plus belles récompenses que l’on peut recevoir et qui nous fait aimer ce métier.



Photographe de mariage


"Je pratique mon métier avec beaucoup de professionnalisme"

Ça fait maintenant 6 ans que j’ai mis le pied dans la grande famille des photographes professionnels. Je fais ce métier et c’est toujours autant de plaisir et de passion sur chaque mariage.

Je pratique mon métier avec beaucoup de professionnalisme. Je considère chaque marié comme un client privilégié et unique. Comme je le dis souvent, j’offre une expérience unique.



Bien plus qu’un photographe


" j’ai toujours des Kleenex sur moi pour sécher les larmes de qui en aura besoin"

Sur les mariages, je suis bien plus qu’un simple photographe.

Je réalise avec les futurs mariés le déroulé de leur journée. Je leur donne des astuces dans la préparation du jour J (fort de mon expérience accumulée durant toutes ces années).


Étant très à l’écoute de mes mariés, il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir la mariée au téléphone et de l’écouter simplement. Certain, on besoin de se confier pour évacuer leur stress ou parler de sujet sérieux avec une personne neutre qui bien sûr reste entre nous (mon expérience de mes prestations en photo thérapie m’aide beaucoup) . Je deviens alors confident.


Le jour j ce n’est pas rare qu’après les préparations, la mariée fond en larme, il faut alors la rassurer et l’accompagner.


Sur le mariage, j’aide à l’organisation, au placement des invités sur les moments clés, j’ai toujours des Kleenex sur moi pour sécher les larmes de qui en aura besoin, étant le plus proche des mariés durant cette belle journée je sers d'intermédiaire avec mon téléphone, car les mariés en sont dépourvus ce jour-là et je fais bien d’autres choses... Je deviens une personne de confiance.


C’est pour cela que le feeling est plus qu’important entre le photographe et les futurs mariés.



Les invités me remercient de la prestation À la fin de mes prestations


Il n’est pas rare que les invités viennent me voir pour me féliciter de ma prestation et du merveilleux moment qu’ils ont passé à mes coté. Et bien entendu qu’ils attendent les photos avec impatience.



Raconte-moi dans les commentaires tes meilleures ou pires anecdotes sur un mariage.

11 vues0 commentaire